Douce folie

Toutes les nuits

Des tréfonds des abimes

Elle sort visiter

La folle obscurité

 

De ses pas feutrés

Elle rencontre chaque démon

Et d’une voix éraillée

Lutte contre d’espiègles visions

 

Fantomatique, elle erre

Accueillant le chant vide des couloirs

Dans son cœur déjà si noir

 

Le voile de lumière dans ses yeux

Eclaire de son âpre douleur

La douce folie de ces lieux

Scintillants, plein de couleurs

 

Fuie par frayeur de tous les anges

Infâmes mésanges blanches

Ses cris toujours résonnent

Face à la houle de sa mer intérieure.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site